October 16, 2019

September 24, 2019

September 24, 2019

Please reload

Publications récentes

Ballade en Belgique

8 Apr 2018

 

Sortie des 1 St2S A et C à l’hôpital Notre Dame à la Rose le jeudi 5 avril.

 

L'hôpital Notre-Dame à la Rose est une ancienne institution hospitalière située à Lessines en Belgique. Fondé en 1242 par Alix de Rosoit et confié à des religieuses, l’hôpital fonctionna jusque dans les années 1980. Il est depuis lors transformé en musée, exemple très complet d’institution hospitalière du Moyen Âge.

L’Hôpital Notre-Dame à la Rose fut fondé en faveur des pauvres, des mendiants et des démunis de la région au milieu du xiiie siècle.

Avec la Révolution française, c'est la ville qui prit à sa charge la gestion de l'hôpital par le biais de la Commission des Hospices civils et ensuite la Commission d'assistance publique. La communauté religieuse jouera un rôle prépondérant jusqu'en 1980, date à laquelle les derniers patients quittèrent l'Hôpital, devenu alors une gériatrie.

 

D’autre part, le développement de nombreux domaines de « l’art de soigner » au xixe siècle comme l’oto-rhino-laryngologie (ORL), l’électrothérapie, la dentisterie, l’ophtalmologie, le diagnostic, la gynécologie et l’obstétrique sont illustrés par un large éventail d’instruments médicaux d’époque. Ceux-ci sont présentés et mis en contexte dans de spacieuses vitrines garnies d’illustrations.

Cet hôtel-Dieu, empreint de mystères, est exceptionnel par l'état de conservation de l'ensemble du site, par la diversité des constructions et par la richesse des collections artistiques, pharmaceutiques ou médicales, présentées dans leur cadre authentique.

 

Quelques expressions entendues au fil de la visite :

  • «Casser sa pipe»

Il s'agissait de donner une pipe en terre cuite au patient qu'il place entre ses dents, pour éviter que ce dernier ne crie. Dans le cas où le médecin échouait lors de l'opération et que le soldat succombait, il lâchait alors la pipe qu'il tenait entre ses mâchoires, et celle-ci tombait et se brisait.

  • «Dorer la pilule»

Qu'est-ce qu'une pilule ?
C'est un assemblage de substances diverses présenté sous la forme d'une petite boule et supposé avoir un effet positif sur nombre de maux. Autrefois, elles étaient directement fabriquées par les apothicaires.
Mais ces pilules avaient deux gros défauts :

  • Elles avaient souvent un goût infâme ;

  • Elles avaient tendance à coller entre elles

Pour contrer ces désagréments, les pharmaciens de l'époque avaient pour habitude d'utiliser une pratique décrite au XVIIe siècle : ils enrobaient ces choses d'une couche de sucre ou, pour certains, d'une fine pellicule d'argent, voire d'or.
Il va de soi que, avec ce dernier type de revêtement, le prix du médicament montait alors en flèche. Mais dans tous les cas, la pilule était alors autrement moins dure à avaler.
C'est ainsi que dorer la pilule est devenu une manière de présenter sous un jour favorable une chose peu agréable.

 

Remède à découvrir

Si, au hasard d'une promenade, vous trouvez un crapaud bien desséché, gardez-le précieusement, car on ne sait jamais. Du moins s'il faut en croire une recette de pharmacie datant de... 1693: "le crapaud entier desséché, tenu dans la main, dessous l'aisselle ou derrière l'oreille, arrête le saignement de nez. Etant appliqué sur le nombril, il guérit aussi le flux d'hémorroïdes".

Voilà un "remède" à découvrir, avec beaucoup d'autres, lors de la visite de l'hôpital Notre-Dame à la Rose de Lessines.

 

Autre remède, l'Helkiase : Cet onguent très efficace contre les maladies de peau avait été mis au point à Lessines par Sœur Marie-Rose, à la fin du XIXe siècle. L'Helkiase contribua largement à la renommée de l'hôpital bien au-delà des frontières, d'autant que la sœur en question assura un véritable marketing de son produit en éditant des cartes postales, des calendriers et des panneaux réclame.

L'onguent sera finalement retiré de la vente au début des années 1940, après que l'on ait constaté des effets secondaires plutôt inquiétants.

 

 

 

 

 

 

 

Tenue des médecins pour soigner les lépreux

 

Please reload

© 2018 - Lycée privé LA SAGESSE Etablissement catholique d'enseignement - 40, rue de Mons • B.P. 50288 • 59306 VALENCIENNES CEDEX